Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réalisateur à la télévision chilienne, Patricio Henriquez s'installe à Montréal après le renversement du gouvernement Allende en 1973. Après un premier film, Yasser Arafat et les Palestiniens (1980) tourné au Liban, il travaille pour la télévision, notamment à Télé- Québec où, de 1980 à 1993, il signe des reportages pour les grandes séries d'information, Nord-Sud, entre autres. En 1995, il réalise un docudrame, Les filles aux allumettes (ONF - Les Productions Virage) sur les luttes ouvrières des femmes. Il collabore à la série Rainmakers (CBC) et coréalise L'Afrique sans remèdes (1996). Avec Raymonde Provencher et Robert Cornellier, il fonde la maison de production Macumba International, dont la série Vivre en Ville propose un regard sur la vie des habitants des grandes cités.

Patricio Henriquez a obtenu une soixantaine de prix pour son travail, tant au Québec qu’un peu partout dans le monde. Parmi eux, son film 11 septembre 1973, le dernier combat de Salvador Allende, un documentaire basé sur la dernière journée du président chilien, a remporté le Grand Prix de la SCAM de Paris (Société des auteurs multimédia) attribué au meilleur documentaire de la télévision de France en 1998, le deuxième prix de la Catégorie documentaire du Festival du Nouveau Cinéma Latino-américain à La Havane, le premier prix au Festival International du documentaire de Mumbaï et le premier prix à la Rencontre hispano-américaine du millénaire du vidéo documentaire indépendant de Mexico.

Parmi les principales distinctions accordées à Images d'une dictature (1999), illustrant le quotidien des Chiliens sous le régime Pinochet, on compte le Jutra 2000 du meilleur documentaire québécois, une mention spéciale du Jury de DocAviv, le festival international de Tel Aviv en Israël, le prix international des indépendants aux Rencontres Médias Nord-Sud à Genève, le deuxième prix du Festival du film documentaire de Belo Horizonte au Brésil, le Gold Special Jury Award Documentary au Festival Worldfest à Houston, Texas et le prix du Meilleur vidéo du Festival de Santa Fe, en Argentine.

Il a aussi remporté trois prix Gémeaux. Deux en 2001, pour la réalisation et la recherche de la série documentaire Vivre en Ville et un en 2002, pour la co-réalisation de la série documentaire eXtremis.

En 2003, il est l'un des cinq réalisateurs invités par Jean Lemire à participer à la collection Mission Arctique, une coproduction Glacialis/ONF. Il réalise l'épisode À la dérive.

Patricio réalise en 2005 Désobéir, un épisode de la série eXtremis qui porte sur une minorité de militaires qui ose défier la discipline et les ordres au nom de leurs valeurs et convictions morales. En 2006, il termine Le côté obscur de la Dame blanche, film produit par l’ONF à propos d’un bateau chilien transformé en centre de détention et de torture en septembre 1973. Ce film a été primé dans des festivals en Suisse, au Chili, aux États-Unis et au Mexique.

Son dernier film Sous la cagoule, un voyage au bout de la torture, (2008) a été sélectionné par plusieurs festivals internationaux, entre autres Visions du Réel de Nyon, Festival documentaire de Thessalonique, Grèce, It's All True – Festival international du film documentaire, Brésil, 10a Muestra Internacional Documental, Colombie, Vancouver International Film Festival, Festival du Nouveau cinéma, Montréal, Festival International du Film Francophone de Namur, Belgique. Il a remporté le Premier prix "Valeur visuelle" au Festival de Cine de Pamplona, Espagne, et obtenu une Mention spéciale du jury au 12† Festival Internacional de Documentales – Fidocs à Santiago Chili.

Depuis 2008, Patricio est professeur invité de la chaire documentaire de l'École internationale de cinéma et de télévision, EICTV, à Cuba.

Partager cet article

Repost 0